Journée du Sommeil – 18 mars 2016

Contenu publié le : 14 mars 2016 et modifié le: 17 mars 2016

Le vendredi 18 mars 2016 se tiendra la 16ème Journée du Sommeil sur le thème « Sommeil et nouvelles technologies ».

journée du sommeil 20016

Écrans, tablettes, ordinateurs, téléphones portables… les nouvelles technologies se multiplient et envahissent aujourd’hui notre vie dans toutes ses dimensions. Nous sommes tous, peu ou prou, connectés, au point que l’on en vient à se poser la question : comment vivait-on avant?

Dans ce contexte, l’INSV, fidèle à sa mission d’information et de prévention des troubles du sommeil, interroge cette évolution de nos habitudes de vie et les liens qui unissent nouvelles technologies et sommeil :

    • Comment dormons-nous aujourd’hui ?
    • Comment gérons-nous les nouvelles technologies à l’heure du tout écran ?
    • Cette évolution technique et sociétale a-t-elle un impact sur notre sommeil ? Et lequel ?
    • Comment sommeil et nouvelles technologies interagissent-ils ?

Parce que dormir est un temps de déconnexion tout à fait essentiel, indispensable à la récupération physique et mentale, les spécialistes du sommeil feront le point sur les habitudes de sommeil de la population française et souligneront les interactions entre le sommeil et les nouvelles technologies, lors de cette 16ème Journée du Sommeil. Avec une ambition :
Savoir utiliser les technologies d’aujourd’hui de manière à préserver ou à améliorer la qualité de nos nuits.

Retrouvez les experts du Réseau Morphée sur le premier VILLAGE SOMMEIL VIRTUEL à partir du 15 mars pour échanger  et vous informer sur le sommeil (des chats, des rendez-vous inédits, des informations, des outils pratiques, etc.)

Et comme chaque année, à l’occasion de cette journée de santé publique une cinquantaine de centres du sommeil ou structures spécialisées ouvrent leurs portes dans plus de 40 villes, avec la participation d’associations de malades et de professionnels de santé, pour informer et sensibiliser le public.

Partagez ce contenu :

Soumettre un commentaire

Les champs requis sont marqués par *

*
*