Le sommeil : un allié dans la perte de poids ?

Contenu publié le : 10 février 2022 et modifié le: 10 février 2022

Quand on est en surpoids,  chercher à mincir peut être très compliqué. Parmi les solutions existantes, le sommeil peut-il devenir un allié pour perdre les kilos superflus ?

Le sommeil : un allié dans la perte de poids ?Entre les déclarations contradictoires diffusées à la télé et la radio, les marques cherchant à vous vendre leurs pilules miracles qui font maigrir et ceux pour qui rien n’a marché, il peut être très difficile de s’y retrouver. Le Réseau Morphée vous propose de comprendre un peu pus les rapports compliqués entre le sommeil et le poids. Si nous ne vous garantissons pas de vous sculpter un « summer body » à la simple lecture de cet article, vous aurez quelques pistes nouvelles pour perdre les quelques kilos que vous avez pris pendant les fêtes de fin d’année ou au cours du confinement et du télétravail qui ont largement modifié nos habitudes.

 

Privation de sommeil et obésité :

Dans de nombreux pays l’obésité devient un problème de santé publique  qui croît au fur et à mesure des années, de nombreuses  études scientifiques ont étudié les liens entre sommeil et obésité.

Entre toutes ces études, nous pouvons notamment citer celle de Locard en 1992, qui a permis de mettre en évidence une relation négative entre la durée du sommeil et l’obésité chez l’enfant : moins l’enfant dort, plus il grossit. Cette relation inverse entre la durée du sommeil  et le poids a été confirmée lors d’études épidémiologiques sur de grande population. 
Une autre étude, menée par le Pr Van Cauter aux USA, a mis en évidence que les personnes ayant une durée de sommeil de 5 heures souffraient d’une altération du métabolisme glucidique.  La durée de sommeil recommandée chez l’adulte est de 7 à 9h en moyenne. Dormir moins que la durée de sommeil dont on a besoin a des conséquences sur le métabolisme en modifiant les hormones qui régulent le poids. Ainsi, la privation de sommeil fait baisser la sécrétion de leptine dont le rôle est de diminuer la prise alimentaire et d’augmenter la dépense énergétique, et augmente la ghréline qui stimule l’appétit. Au bout du compte, on grossit ! 

Il existe donc bien un lien entre obésité et manque de sommeil. Et ceci est d’autant plus vrai chez les enfants ! 

 

Comment le sommeil peut aider dans la perte de poids ?

Une étude parue le 7 Février 2022 dans le Journal of the American Medecine Association, a démontré le rôle du sommeil dans la régulation  alimentaire. Sachant que le manque de sommeil favorise la prise de poids, les chercheurs ont voulu étudier l’effet que pourrait avoir l’augmentation du temps de sommeil.

Les participants étaient tous en surpoids et dormaient moins de 6h30 par nuit. Deux groupes ont été comparés sur une durée de 15 jours. Quarante personnes ont gardé leurs habitudes de sommeil initiales, alors qu’un autre groupe de quarante personnes a eu pour consignes d’allonger sa durée de sommeil de 2 heures sans rien changer aux autres habitudes. Les chercheurs ont ainsi observé que chez ces participants, la prolongation du sommeil réduisait l’apport énergétique et entraînait un bilan énergétique négatif en moyenne de 270 kcal/jour. En d’autres termes, en dormant en moyenne 1h12 de plus par nuit, ces participants perdaient plus d’énergie et donc pouvaient potentiellement perdre du poids s’ils maintenaient ces nouvelles habitudes de sommeil au delà des 15 jours de l’expérience.  Selon les auteurs, et selon d’autres études sur le métabolisme, une perte de 270Kcal/jour pourrait entrainer une perte de poids de 12kg si les habitudes de sommeil étaient maintenues sur 3 ans.

Ainsi, il faut au minimum maintenir un temps de sommeil adapté (pour rappel entre 7 à 9 heures pour un adulte) et dans la mesure du possible augmenter un peu sa durée de sommeil, pour faciliter une perte de poids. Bien sur, cette recommandation doit s’inscrire dans le cadre d’un programme plus vaste pour aider à maigrir les personnes obèses. Elle demeure cependant un levier sur lequel s’appuyer notamment dans la prévention de l’obésité, et devrait faire partie des consignes de base qui accompagnent toute démarche pour perdre du poids.

 

Cliquez ici pour consulter tous nos articles de blog.

Partagez ce contenu :