Pétition : Pour le maintien d’un Centre de Sommeil

Contenu publié le : 5 avril 2016

Pour signer la pétition cliquez ici

beclere

Nous avons besoin de vous et de vos signatures pour le maintien du Centre de Sommeil Hospitalo-Universitaire à l’Hôpital Béclère :

“Les associations de patients de l’hôpital Antoine Béclère de Clamart (Hauts de Seine) vous demandent de maintenir dans ce site les moyens hospitalo-universitaires du Centre de Médecine du Sommeil à la suite du départ à la retraite de son chef de service.

Le bassin de santé de 14 villes altoséquannaises que dessert cet hôpital touche 500 000 de nos concitoyens. Les troubles du sommeil concernent un tiers de nos concitoyens ce que démontre bien la consommation excessive de médicaments à visée sommeil. Le CHU ne traite que les cas difficiles que lui adresse la médecine de ville, soit 2800 consultations/an adultes et enfants et avec des délais d’attente de plusieurs mois. Pour ce qui concerne une des spécialités du service, l’apnée du sommeil, la prévalence pour le bassin est de 25 000 patients potentiels et l’hôpital en prend en charge 6000. Les conséquences de cette maladie sont aussi liés aux accidents de la route et du travail due à l’hypersomnolence et aux maladies cardiovasculaires. Elle touche également l’enfant avec la même fréquence. La recherche et la formation universitaire de nouveaux médecins à ces pathologies doit être poursuivie dans ce centre sous la direction d’un médecin hospitalo-universitaire.

Alors que l’hôpital Antoine Béclère est enfin bien desservi par les transports en commun : tram T6 (Chatillon -Viroflay) et futur T10 (Antony-Clamart), le maintien des moyens hospitalo-universitaires du Centre de Médecine du sommeil est indispensable pour conserver et développer son attractivité actuelle liée à sa réputation de recherche et d’enseignement. Le raisonnement qui présiderait à la suppression de ce poste pourrait tout aussi bien masquer une volonté d’éliminer la prise en charge de ces pathologies par la Santé Publique. Une telle disposition serait contraire à la protection de la population et nous pourrions considérer que l’Etat met en danger ses citoyens.”

Pour signer la pétition cliquez ici

Merci 

Partagez ce contenu :