Enquête et Bilan SPS – Crise COVID-19 : Vécu et attentes des soignants

Contenu publié le : 28 mai 2020

Dés le début de la crise de la Covid-19, notre partenaire SPS  a mobilisé son dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique afin d’être en soutien des professionnels de santé, voir le communiqué de presse de mars 2020.

Après 2 mois de campagne du dispositif et du résultat de l’enquête sur le vécu et attentes des soignants, un premier bilan est dressé.

Plus que jamais présent, le mal-être des soignants nécessite des réponses adaptées.

BILAN DE LA CAMPAGNE SPS – CHIFFRES CLÉS

Afin d’être aux côtés des professionnels en santé mobilisé et éprouvé dans la lutte contre la Covid-19, l’association SPS (Soins aux Professionnels en Santé) a déployé une campagne de communication sur son dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique disponible depuis novembre 2016 (avec une écoute téléphonique, 24h/24-7j/7), à destination des professionnels du sanitaire et du médico-social.

BILAN DE LA CAMPAGNE SPS – CHIFFRES CLÉS
Afin d’être aux côtés des professionnels en santé mobilisé et éprouvé dans la lutte contre la Covid-19, l’association SPS (Soins aux Professionnels en Santé) a déployé une campagne de communication sur son dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique disponible depuis novembre 2016 (avec une écoute téléphonique, 24h/24-7j/7), à destination des professionnels du sanitaire et du médicosocial.

Depuis le 23 mars :
• ce sont 3 244 appels traités soit en moyenne plus de 60 appels par jour et d’une durée de 24 minutes. Plus d’1/3 d’entre eux sont passés la nuit (16%) ou le dimanche.
• Les appelants sont pour 71% des femmes et 84% des salariés.
• 35% des appelants sont infirmier•e•s, aides-soignant•e•s et 10% travaillent dans le secteur du médico-social.
• La provenance des appels est : Île-de-France (31%), Auvergne-Rhône-Alpes (12%), Grand-Est (10%), Occitanie (8%), Nouvelle Aquitaine (6%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (6%), Hauts-de-France (5%), Bretagne (5%), Pays de la Loire (4%) et Bourgogne-Franche-Comté (4%).
• 100% des appels concernent les répercussions de la crise sur les professionnels en santé, avec notamment :
– Plus de 35% font part de leur anxiété ou angoisse.
– Près de 12% ont des problèmes d’organisation de travail.
– Près de 13% doivent faire face à un épuisement professionnel

Découvrir le communiqué de presse.

RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE SPS EN IMAGES

Toutes ces informations sont également disponibles sur https://www.asso-sps.fr/covid19 et sur  https://www.asso-sps.fr/actualites/etudes

Partagez ce contenu :